FR / EN

Photographies argentiques
305 x 405 mm
Expression plastique
Avril 2016

Après avoir réalisé et développé une série de photographies argentiques d’un bâtiment en ruine dont seule la porte est restée en place, j’ai réalisé une gravure sur ardoise retranscrivant la notion de passage, d’ouverture et de double point de vue. Ensuite, afin de présenter mon travail, j’ai mis en place une installation intégrant des problématiques spatiales (cadrage, point de vue, circulation du regard, regard focalisé, regard périphérique) avec la volonté de créer une mire-ardoise et un jeu d’emboîtement de la vision. Enfin, dans le but de restituer ce projet, j’ai conçu une édition en trois cahiers, qui, de part leurs formats, leurs rapports colorés et leurs contenus font directement écho aux problématiques de mon installation.